VOS QUESTIONS POUR AUGMENTER LA FERTILITÉ

UN BESOIN SPECIFIQUE POUR CHAQUE FUTURE MAMAN ET FUTUR PAPA


Il n’existe pas qu’une seule façon d’améliorer sa fertilité mais il en existe autant qu’il y a de femmes, d’hommes ou de couples qui en ont besoin.
Que ce soit un soutien lors d’un protocole médical (PMA, FIV, endométriose…) ou lors d’un déblocage dans une infertilité inexpliquée (sans raison médicale), chacune et chacun aura ses besoins spécifiques auxquels il faudra répondre pour les aider à devenir parents.

 

A SAVOIR

L’infertilité du couple est due dans 40 % des cas à un problème médical chez l’homme, dans
40 % des cas à un problème des 2 partenaires et dans 20 % à un problème chez la femme.

 

VOICI DONC DES QUESTIONS QUE VOUS POUVEZ VOUS POSER LORS DE VOTRE PERIODE DE DESIR D’ENFANT.

1/ Je me pose des questions sur mon âge

La fertilité est tout d’abord dépendante de l’âge des parents.
Elle diminue de manière physiologique chez la femme (réserve ovarienne), avec des seuils précis (20% d’infertilité à 35 ans, 50 % à 40 ans). L’âge du père influe aussi sur la fertilité mais avec des seuils moins précis et plus tardivement (> 45 ans)

 

  LE CONSEIL DE MYBUBELLY  


Il ne faut pas partir perdant et garder une certaine confiance en soi et en ses possibilités, même après un certain âge. Une étude a montré que dans notre pays le nombre de bébés mis au monde par une femme de plus de 40 ans était en hausse, donc c’est possible !
A condition de bien être suivie.
Si vous cherchez à avoir un enfant la quarantaine passée, il est d’abord conseillé de consulter votre médecin pour faire un bilan de santé, en particulier si vous êtes en surpoids ou avez un diabète.
Pour augmenter vos chances de tomber enceinte, vous pouvez préparer votre corps à la grossesse en faisant attention à vos habitudes de vie : manger sainement et équilibré, faire du sport, perdre du poids si nécessaire (ou en prendre), arrêter de fumer, limiter sa consommation d’alcool, améliorer son hygiène de vie, être soutenue psychologiquement.

Devenir maman après 40 ans est de plus en plus fréquent, à vous de choisir la bonne équipe pour vous entourer !

2/ Mon premier enfant a été conçu rapidement et pourtant cela nous prend beaucoup plus de temps pour concevoir aujourd’hui

C’est une situation fréquente qui effectivement peut amener un certain stress dû à l’inquiétude. Et pourtant, c’est normal.
Le corps change, le mode de vie change, le futur papa voit son corps changer également, l’âge avance. Autant de paramètres à prendre en compte dans la conception de votre prochain bébé.

 

  LE CONSEIL DE MYBUBELLY  

 

Réadaptez cette période de désir d’enfant à tous les changements que votre corps Lire +
et votre esprit ont subi ces dernières années. Par une modification de l’hygiène de vie, de l’alimentation, un soutien psychologique prenant en compte votre parcours, il est possible de lever ces barrières qui se sont dressées en vous, ou chez votre compagnon. Cela vous permettra de retrouver plus facilement le chemin vers cette nouvelle parentalité.

Et surtout, soyez bien entourés pour tout cela !
Un coaching personnalisé saura vous aider.

3/ Nous démarrons un parcours médical et nous avons besoin de soutien pour mettre toutes les chances de notre côté.

Quel que soit le traitement que vous suivez ou allez suivre (FIV, insémination, stimulation, traitement pour endométriose ou SOPK…), il n’est pas anodin et peut même s’avérer difficile à vivre pour les futurs parents.

 

  LE CONSEIL DE MYBUBELLY  

 

Le soutien personnalisé dans le cadre d’un suivi médical (par une coach ou une équipe de coach) peut se faire ressentir à différents niveaux :

> Le fait de ne pas se sentir seule, d’être rassurée, d’avoir Lire +
une personne extérieure et objective qui peut donner des explications concrètes (hors conseils médicaux).

> D’être soutenue psychologiquement face aux doutes et incertitudes. Face aussi au sentiment de culpabilité que l’on ressent, envers soi-même ou envers l’autre.

> D’avoir la possibilité d’être orientée dans un monde médical qui n’est pas toujours simple à comprendre (si besoin trouver un nouveau gynécologue ou praticien). Parfois une nouvelle équipe médicale peut débloquer une situation d’infertilité, ne serait-ce que par l’esprit de changement qui l’entoure.

> Avoir une confidente avec qui parler avant et après les examens ou les rendez-vous médicaux. Une personne neutre qui ne va pas juger mais juste faire part de son expérience. L’attente des examens, la longueur et la préparation entre 2 consultations, les résultats (qu’ils soient bons ou moins bons) sont facteurs de stress, bloquant d’avantage la fertilité.
Une coach est d’un réel soutien pendant les examens. Elle n’interprète pas mais elle écoute, Elle compatit, elle positive, elle est discrète, ne porte pas de jugement et vous motive.

> D’être conseillée pour la sexualité. Un parcours médical pour la conception est une épreuve pour la libido du couple qui doit « faire » à tel moment, tel jour. Difficile de préserver le désir. Des conseils personnalisés par un spécialiste peuvent vous aider.

4/ Dans cette période de conception, parfois faire des câlins (faire l’amour) peut être pris comme une obligation et cela nous bloque.

Lorsque le temps passe et que bébé tarde à venir, que ce soit dans le cadre d’un parcours médical ou d’une infertilité inexpliquée (sans raison médicale), la sexualité peut s’avérer devenir un vrai problème pour le couple.
Le caractère obligatoire, machinal, presque considéré par certains comme la prise d’un médicament, peut bien sûr couper le désir et provoquer des troubles dans la sexualité. Hors, sans sexualité, pas de conception possible !

 

  LE CONSEIL DE MYBUBELLY  

 

Se faire conseiller par un coach personnalisé durant cette période peut aider à redonner du piment à votre vie de couple. En vous connaissant parfaitement, un coach peut vous apporter des astuces et idées pour réinventer votre sexualité, vous surprendre et surprendre votre partenaire, sortir du quotidien, ne pas se laisser aller….
Certains couples ont également le poids des traditions (religieuses, culturelles) qui peuvent compliquer la sexualité en vue de concevoir un bébé. Un conseil extérieur ou des astuces personnalisées peuvent les aider à respecter leurs traditions tout en les aidant à concevoir leur bébé.

5/ Nous subissons la pression de la vie quotidienne, ou de notre entourage et je sens que cela nous bloque dans la conception du bébé.

La vie est ainsi faite, nous subissons tous des pressions de la vie.
Mais en période de conception, ces pressions peuvent s’avérer bloquantes pour la fertilité et une aide pour nous permettre de les affronter ou de les relativiser.

 

  LE CONSEIL DE MYBUBELLY  

 

Il est bien de faire une liste des poids qui pèsent dans notre vie et de la partager avec une aide extérieure, une coach qui vous aidera à ranger chaque chose à sa place et à trouver l’énergie et le bien-être pour positiver l’arrivée du futur bébé.
Parfois il suffit de peu de chose, d’une amélioration, d’un changement.
Et surtout de lâcher prise et de savoir dire « STOP ! » à la pression.

> Le poids financier d’un nouveau bébé peut inquiéter (besoin d’un logement plus grand, d’une nouvelle voiture…)
> La peur de ne pas y arriver dans un contexte professionnel chargé ou à l’inverse instable.
> La pression sociale et familiale. L’impression que tout le monde tombe enceinte facilement et pas vous. Le regard et le jugement (souvent involontairement nocif) de votre entourage : « Alors ce bébé, il est pour quand ? ».

6/ Ma première grossesse s’est mal passée ou j’ai certains traumatismes qui bloquent la conception de notre bébé.

La naissance du premier enfant peut laisser des traces psychologiques et cela pour différentes raisons :
> La conception a été compliquée, vous aviez même dû suivre un traitement médical ou une FIV et vous souhaitez ne plus passer par cette épreuve (si possible bien-sûr médicalement). Ou vous avez eu plusieurs fausses couches avant que la grossesse soit possible.
> L’accouchement a été difficile.
> La naissance du bébé a apporté des tensions au sein de votre famille (avec les beaux-parents par exemple).

De plus, vous pouvez avoir des traumatismes liés à votre parcours de vie dont vous n’arrivez pas à vous défaire, vous ou votre compagnon, et qui peuvent bloquer la conception de votre bébé.

 

  LE CONSEIL DE MYBUBELLY  

 

Le mieux est de faire la liste des charges mentales lors du moment du désir de conception ! Les traumatismes, les angoisses, les questionnements qui peuvent vous perturber.
Ensuite il faut en parler. Mais pas à n’importe qui. A une personne bienveillante, qui ait assez de recul pour vous dire franchement les choses tout en vous guidant car elle va apprendre à vous connaitre. Cela peut se faire en complément d’un suivi médical lorsque ce dernier est nécessaire.
Et les blocages se lèveront peut-être les uns après les autres, pour enfin toucher son rêve de devenir parents.

La coach vous aidera ensuite à :
• Lâcher prise
• Apprendre à résister à la pression
• Communiquuer
• Se faire aider, se faire suivre, se laisser guider

On note l’importance du travail en équipe entre la coach et le couple.

7/ J’ai un problème de poids (trop ou pas assez) et j’ai besoin d’améliorer mon hygiène de vie. Je sais que cela bloque ma fertilité, mais comment trouver la volonté ?

Une insuffisance pondérale ou le surpoids et l’obésité ont un impact négatif sur la conception en agissant sur l’ovulation et en déréglant le cycle. A l’inverse, certains aliments sont boosters de fertilité, comme ceux contenant des antioxydants.
Nous savons également que l’hygiène de vie est primordiale pour avoir une bonne fertilité.
Par exemple, la cigarette baisse le nombre de spermatozoïdes et réduit la qualité du sperme. Et chez la femme, fumer provoque une baisse la réserve ovarienne ce qui engendre une diminution de 10 à 20 % de la fertilité féminine.
Autre activité qui joue un rôle sur la conception de votre bébé, le sport. Une bonne activité physique améliore la fertilité mais une activité physique trop intense la diminue.
Enfin, vous protéger des agressions extérieures est un bon moyen de mettre toutes les chances de votre côté pour concevoir. La pollution est présente partout et tout le temps, à l’extérieur comme à la maison. Elle a envahi notre quotidien impactant de facto notre santé et de notre fertilité.
Et tout cela est valable aussi bien pour la future maman que pour le futur papa.

 

  LE CONSEIL DE MYBUBELLY  

 

Le plus difficile pour gérer son poids, améliorer son alimentation ou son hygiène de vie, ou bien pratiquer les bons exercices physiques, c’est de tenir sur la durée.
Une coach vous permet cela. Surtout s’il vous connait parfaitement pour vous suivre au quotidien. Elle saura vous apporter les bons conseils qui iront avec vos habitudes de vie, vos besoins, vos envies, vos goûts, vous donner des idées. Trouver l’efficacité en préservant le plaisir sans lequel tenir sur le long terme est impossible. Cela ne doit être une contrainte : trouver des bonnes recettes en fonction de vos envies du moment, adapter votre régime à vos habitudes alimentaires (ou religion), vous proposer quotidiennement l’exercice ou l’activité bien-être qu’il vous faut… Autant d’atouts pour améliorer naturellement sa fertilité.

Un coaching vous permet aussi d’éviter les bêtises que l’on peut trouver sur internet (dans les forums notamment).

VOIR AUSSI