LES FICHES HYGIÈNE DE VIE :
Les bienfaits du sport pour la fertilité (mais attention, pas trop)

Pratiquer du sport, l’importance d’avoir une activité sportive régulière

Le terme “être en forme” est souvent associé à l’activité sportive. En effet, il existe un lien automatique qui est fait entre le sport et les personnes en bonne santé.

La raison : une personne sportive va écouter son corps pour se pencher sur son bien-être.

Et pourtant, cette vérité ne se vérifie pas toujours. Avoir une bonne apparence physique n’a aucun lien avec le fait d’être en bonne santé. Un trop plein de sport a des effets néfastes sur la fertilité.

 

Les problèmes liés à des activités sportives trop importantes 

Chez la femme, avoir une activité sportive intensive peut créer des retards au niveau des cycles menstruels comme un retard de règle ou l’apparition de cycles irréguliers.

Comment expliquer ce phénomène ? Face à un effort intensif, le corps a une dépense énergétique plus élevée. Des modifications se créent dans l’hypothalamus. Plusieurs conséquences : absence de règles, régulation des ovaires déstabilisée…

Ce phénomène se produit notamment chez les gymnastes ou dans le cadre de la préparation de compétitions.

Pour l’homme, le cyclisme et le marathon affectent la qualité du sperme.
De plus, comme pour les femmes, pratiquer un sport à haut niveau a un impact sur le métabolisme. La qualité séminale se détériore.

 

Trouver le juste milieu pour tomber enceinte

Une étude a été menée par l’université de Boston aux Etats-Unis.
Les professionnels ont réussi à établir un lien entre fécondité, indice de masse corporelle (IMC) et activité sportive.

Durant les recherches, 3,628 femmes âgées de 18 à 40 ans souhaitant devenir maman ont été suivies. L’année suivante, 70% des participantes sont tombées enceintes.

 

Avec le suivi effectué, plusieurs conclusions ont été faites:

  • Une activité sportive régulière, mais avec modération augmente la fertilité, quel que soit le poids de la personne.
  • Les femmes ayant une pratique de sport d’en moyenne 5h par semaine ont 18% plus de chances d’avoir un bébé.
  • Les participantes pratiquant plus de 5h de sport par semaine voient leurs chances de tomber enceinte baisser de 32%.

Face à ces résultats, il ne faut pas mettre l’activité physique de côté. Se bouger a des effets bénéfiques aux niveaux cardiovasculaire, métabolique, endocrinien et neurologique puisqu’elle permet de :

  • Favoriser la circulation
  • Protéger son cœur
  • Éviter les problèmes liés au cholestérol
  • Augmenter son endurance physique
  • Réduire son stress
  • Améliorer la qualité de son sommeil

Ces éléments participent à l’amélioration de la condition physique, le bien-être personnel et l’augmentation de la fertilité.

Cependant, il est essentiel de trouver le juste milieu pour ne pas que le sport n’ait pas l’effet inverse sur le corps. Le dosage de cette pratique nécessite un suivi particulier et rigoureux.