LES SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE :
Les différentes épreuves psychologiques lors d’un parcours de PMA expliquées par la psychologue Paola Scemama-Ittah

Le Dr Paola Scemama-Ittah, neuropsychologue et coach neuro-émotionnelle, témoigne de la difficulté du parcours de PMA pour les couples.
En effet, sans appui et soutien psychologique, les personnes confrontées à ce stress et ces incertitudes peuvent rapidement se sentir submergées émotionnellement.

On a donné des abréviations pour tout : OPK, PMA, FIV, J1, J2…. Et on oublie le côté humain. L’univers médical parait parfois comme déshumanisé, surtout en parcours de PMA, donc accompagner le couple lui apporte un côté humain dans cette épreuve.
La femme (ou le couple) a besoin d’en parler, de témoigner, d’échanger et le soutien psychologique lui permet cela.

Le couple ainsi rassuré, épaulé, soutenu, c’est une aide complémentaire pour le médecin qui pourra alors soigner ses patients avec plus d’efficacité. » Paola Scemama-Ittah.

Paola Scemama-Ittah explique qu’il existe différentes épreuves psychologiques lors d’un parcours de PMA :

• Culpabilité d’avoir un souci médical, penser que c’est de sa faute, la faute de son conjoint, la faute des deux.
• Passer plusieurs examens, faire plusieurs essais et subir de nombreux échecs avant de pouvoir y arriver. Le parcours médical est souvent un marathon.
• Subir la pression directe ou indirecte de l’entourage
• Être victime de la pression sociale

Avec la description des médecins et les différentes étapes, la PMA peut sembler être un parcours du combattant. Faire appel à un suivi psychologique en préconception donne la possibilité aux couples de dédramatiser la situation et de lâcher prise.

VOIR AUSSI